Je sors de ma caverne de solitude, de ma tour d'ivoire abolie (dans laquelle on tient à trois, Bernardo, le chat et moi) pour vous annoncer que 'a y est ! Ils l'ont fait ! Bernardo et tous ses braves ouailles sont venus à bout du tournage de Dieu Reconnaîtra les Siens. Après environ deux ans de discussions et de repérages et deux mois de recherches de financement, le tournage à requis cinq jours. Cinq jours de labeur acharné, de cafouillages et d'énervement, de dévouement total au Septième Art de lever à l'aube et coucher au petit matin, de pizzas mangées sur un coin de table et nouvelles rencontres sympathiques et motivées. J'espère très fort que le film sera à la hauteur des efforts fournis. Car ce n'est pas un court-métrage entre potes mais un vrai truc de pro que Bernardo a voulu tourner. Il reste maintenant à souffler un peu avant d'attaquer la post-production (à savoir montage, musique, etc...).

Un photographe, Dominique Secher, se trouvait sur le plateau pour capturer les moments insolites ou studieux. Cédric, le réalisateur a aussi immortalisé les comédiens. De quoi vous donner un petit avant-goût.

drls-tournage4

La petite famille assaillie (par Cédric le Men).

drls-tournage5

La fille aînée jouée par Anaïs Faure connaît ses premiers soucis cutanés.

drls-tournage6

On pomponne la maman campée par Claire Guionie (photos par Dominique Secher)

drls-tournage7

Personne pour relever le pauvre Lionel Auguste qui joue un père de famille malmené.

drls-tournage8

Finalement, il se débrouille mieux sans aide : "Merci, l'équipe, faut tout faire soi-même ici..."

drls-tournage9

Le maquilleur David Scherer a une façon bien à lui de soigner la sinusite de ce pauvre Maximilien Poullein.

drls-tournage10

Pour tenir à 45 dans une petite maison, collez cinq gus dans l'escalier.

drls-tournage11

Lionel nous rappelle heureusement que nous ne sommes pas là pour rigoler.

drls-tournage3

Le cinéma c'est éreintant !

drls-tournage2

Mais ça dépend pour qui ! (les deux "soeurs" : Apollonia Luisetti et Anaïs Faure)


Encore un grand merci à tous ceux qui, par leur contribution financière, ont permis au film de voir le jour. Nous partagerons les prochaines étapes avec vous très bientôt.

Sexe : Le scénariste dort chez nous et comme je ne trippe pas sur le triolisme, walou bistouquette !

Cookies : Ce soir, gâteau-patate !

Rock'n'roll :